[Chronique] Une braise sous la cendre, Sabaa Tahir

32130549_441730679583691_2716200539908997120_nTitre : Une Braise sous la cendre, tome 1

Auteur : Sabaa Tahir

Éditeur(s) : PKJ 

Pages : 525

Paru le : 15/10/2015

Thématique : Fantasy, dystopie 

ajouter au panier

 

Résumé

Je vais te dire ce que je dis à chaque esclave qui arrive à Blackcliff : la Résistance a tenté de pénétrer dans l’école un nombre incalculable de fois. Si tu travailles pour elle, si tu contactes ses membres, et même si tu y songes, je le saurai et je t’écraserai. »

Autrefois l’Empire était partagé entre les Érudits, cultivés, gardiens du savoir, et les Martiaux, armée redoutable, brutale, dévouée à l’empereur. Mais les soldats ont pris le dessus, et désormais quiconque est surpris en train de lire ou d’écrire s’expose aux pires châtiments. Dans ce monde sans merci, Laia, une esclave, et Elias, un soldat d’élite, vont tout tenter pour retrouver la liberté… et sauver ceux qu’ils aiment.

MON AVIS

Hello les lecteurs ! Je dois reconnaître que j’ai eu beaucoup de mal à débuter cette chronique. Je ne crois pas pouvoir vous retranscrire ce roman et ce que j’en ai ressenti. Je vais au moins tenter de vous témoigner de ce que j’en pense grosso modo : 

Dans un premier temps, j’ai beau réfléchir, je ne vois pas de points négatifs à UBSLC (Une Braise sous la cendre). Y en a-t-il ? Si vous voyez ne serait-ce qu’un point négatif, dites le moi au plus vite ! Il est clair que pour moi ce roman est une bombe, une perle de la littérature Young Adult. 

UBSLC a beau faire 525 pages je l’ai dévoré dans la même journée. Dans les faits, je suis passée de la toute première page à la dernière sans aucune interruption. Je n’ai pas pu m’arrêter ou faire de pause. 

Alors comment Sabaa Tahir a-t-elle réussi à rendre son roman aussi addictif ? 

  • La plume de l’autrice est brillante : fluide, le récit se lit facilement, il est bien détaillé. Les termes utilisés nous font passer par des montagnes russes émotionnelles. Du point de vu du récit : que du positif.

Le champ de bataille est mon temple. La pointe de la lame est mon prêtre. La danse de la mort est ma prière. Le coup fatal est ma délivrance.

  • L’univers n’est pas spécialement foisonnant et complexe mais il est soigné (les Martiaux, peuple basé sur l’art de la guerre et la brutalité, ont opprimé les Erudits, qui eux sont portés sur la connaissance et la bienveillance) . L’univers rappelle beaucoup l’Orient. Le régime proposé lui, me fait penser à la Rome Antique avec un thème d’actualité. De plus, Sabaa Tahir a su lié la fantaisie et la dystopie ce qui donne une ambiance vraiment unique, captivante et intéressante (des créatures mystiques au milieu d’abus de pouvoir, esclavagismes, régime autoritaire, brutal, quête de liberté, résistance, etc.). L’univers : encore du positif. 

Mais toute la beauté des étoiles n’a aucun sens quand la vie sur terre est aussi horrible.

  • L’intrigue est vraiment excellente et complexe. La tension est omniprésente avec un rythme au suspens très soutenu. Si l’on ne s’ennuie jamais c’est notamment grâce aux rebondissements, révélations et action inattendu que comporte chaque chapitre. J’ai souvent été prise aux tripes par l’horreur décrite par Mme Tahir, elle ne nous épargne pas quelques scènes violentes et j’ai eu très peur pour les deux personnages principaux : Laia et Elias. Du positif toujours. 

La fatigue est temporaire. La douleur est temporaire. Mais Hélène mourant parce que je n’ai pas trouvé de moyen de la ramener à temps, c’est permanent.

  • Les protagonistes tant qu’a eux sont également très bien travaillés. Laia et Elias sont les personnages principaux ainsi que les deux narrateurs. Seulement voilà tout oppose ces deux personnages. L’une est une Érudite et déteste les Masks. L’autre est Mask et doit opprimer les Érudits. Cependant, alors que l’on pourrait penser que tous les séparent, ils ont finalement le même état d’esprit : ils sont tous les deux très courageux, forts, braves, attendrissants avec une volonté de liberté. Je ne saurai pas vous exprimer combien j’aime ces personnages et suivre leurs aventures toujours de plus en plus difficiles. Les autres protagonistes sont aussi très intéressants : Izzy est touchante, Hélène est vraiment très forte, Keenan est mystérieux et la commandante ainsi que Marcus sont, eux, sadiques et malsains. A nouveau du positif au niveau des personnages. 

La vie n’est pas toujours ce que l’on pense qu’elle sera, dit Cain. Tu es une braise sous la cendre, Elias Veturius. Tu vas provoquer une étincelle et brûler, ravager et détruire. Tu ne peux pas l’empêcher.

Laia. Tu es pleine de vie, de noirceur, de force et d’esprit. Tu fais partie de nos rêves. Tu brûleras, car tu es une braise sous la cendre, c’est ton destin. Etre espionne de la Résistance, ce n’est qu’une infime partie de toi. Ce n’est rien.

En bref vous l’aurez compris, j’ai adoré ce roman et je remercie @Lunabookaddict , qui, en faisant autant de publicité sur ce roman, me l’a fait découvrir. Parce que j’avoue que je ne connaissais pas du tout. 

La peur se diffuse en moi, comme si en la mentionnant je lui donnais vie.

Coup de ♥

5/5

+ on en parle de cette superbe couverture ?

Post-Scriptum : Est-ce que vous pourriez me donner 3 noms de personnages issus de livres, films, séries, etc et parmi vos propositions je dois choisir qui je tue, embrasse et épouse  pour le TAG KILL, KISS and MARRY. Merci d’avance !

CC

FIN.  Avez vous déjà lu ce livre ? Si oui, qu’en avez-vous pensé ? Merci  d’avoir pris le temps de lire cet article.

 

 

 

Publicités

9 commentaires sur “[Chronique] Une braise sous la cendre, Sabaa Tahir

  1. C’est tout à fait le genre de livres que j’adore! Je m’empresse de noter ce nom ! Je ne sais pas si tu connais le livre « In The After » et sa suite « In The End » mais je te les conseille ! Merci pour ce partage!

    Aimé par 1 personne

  2. Tout comme toi je suis tombée dans ce livre à cause de Lunabookaddic et au final je la remercie tellement pour ça. J’ai adoré le monde, l’intrigue et les personnages. J’ai trouvé le rythme soutenue et certaines scènes sont assez violentes. J’avoue avoir eu du mal à lire certains passages tellement j’étais écœuré. J’ai beaucoup aimé le second tome et j’ai hâte de m’attaquer au troisième

    Aimé par 1 personne

    1. Oui merci Lunabookaddict aha !
      Oui, c’est clair qu’il y a des scènes difficiles, personnellement j’aimais bien ça (je suis une malade). Mais oui ce livre est vraiment incroyable. Et la plupart de mes citations favorites viennent des deux premiers tomes puisque Sabaa Tahir a une plume magnifique!! J’ai également hâte de connaitre la suite!!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s